En quoi consiste l’écologie ?

Industries textiles, agroalimentaires, ou encore automobiles : l’écologie s’invite dans tous les secteurs pour apporter des modèles plus vertueux pour l’environnement et chacun de nous.

C’est l’affaire du Siècle. En effet, l’écologie est un enjeu de taille, car le réchauffement climatique cause des dommages collatéraux tant niveau environnemental qu’humain dont les conséquences sont déjà visibles. C’est la raison pour laquelle tous les secteurs s’y mettent. L’industrie du bâtiment étant l’un des secteurs les plus polluants, nombreuses sont les initiatives pour réduire son impact sur la planète et le climat : utilisation d’énergies positives, de matériaux bio-sourcés, gestion des consommations, réemploi des matériaux, etc. Tour d’horizon des tendances actuelles pour un futur plus “vivable”.


L’écologie au service de l’immobilier

Comprendre les déchets du bâtiment pour favoriser l'écologie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

New call-to-action

 

Force est de constater que le logement consomme beaucoup d’énergie et produit beaucoup de déchets de sa construction à sa démolition. C’est pourquoi aujourd’hui les différents maillons de la chaîne immobilière font leur possible pour proposer à ce secteur des solutions efficientes et pérennes.


Les grands projets tels que ceux des Jeux Olympiques et des grandes urbains dans les Métropoles mettent ces sujets au cœur de leurs préoccupations. Avant les premières étapes du projet, pendant le cycle de vie des logements mais aussi au moment de la démolition, tout est mis en œuvre pour réduire l’impact du bâtiment sur l’environnement. Pour cela, les maîtres d’ouvrages réfléchissent en amont, à l’avenir du bâtiment plutôt qu’au moment de sa démolition. Comme par exemple l’ecoquartier d’Arsenal :

Le bâtiment lui-même ainsi que son environnement proche doivent intégrer un certain nombre de réflexions. Réduction des îlots de chaleur urbains, résorptions des passoires thermiques, ou choix des composants : tout à son importance ! Tous ces enjeux permettent de réduire non seulement les charges locatives mais aussi l’empreinte carbone du bâtiment. En mêlant enjeux sociaux et environnementaux, les professionnels de la construction permettent aux acquéreurs de vivre dans un environnement sain. Jardins partagés, potagers et ruches urbaines, ces sujets remettent la biodiversité au cœur du quotidien des citadins tout en améliorant leur cadre de vie.

Les startups à la rescousse des grands groupes

Les modèles innovants sont plus rapidement intégrés par les start-up. Elles jouent donc un rôle influent pour pousser les Grands Groupes à sauter le pas pour une démarche plus vertueuse et tester ce qui sera peut être la solution de demain pour des bâtiments plus responsables.

La startup Upcyclea a par exemple imaginé un logiciel pour la gestion circulaire des ressources et matériaux de bâtiments pour une neutralité carbone.

High Garden par Pitch Promotion : Un village au coeur de Rueil-Malmaison

High Garden est une réalisation contemporaine et audacieuse, conçue comme un jardin vertical au cœur de l’écoquartier Arsenal à Rueil-Malmaison. Bornes de recharge de voitures électriques, jardins partagés, potagers communs au sol et en toiture terrasse, tout est imaginé pour réduire l’empreinte écologique et permettre à chacun l’accès à la nature.

Persea par Woodeum : l’exemple en matière environnementale et énergétique

Conçu en bois massif bio-sourcé pour réduire son empreinte carbone, cet ensemble de 94 logements mêle urbanisme, architecture et environnement.

Ces deux projets font partie du projet : “Inventons la Métropole du Grand Paris” qui favorise les meilleurs projets de développement urbain innovants.

Vers une neutralité carbone dès 2030

Des logements mieux isolés, consommer moins d’énergie, avec des matériaux écologiques et des systèmes de chauffage moins polluants, voici les nouvelles exigences environnementales du RE2020  qui entreront en application dès janvier 2022 pour rendre les constructions neuves plus respectueuses de l’environnement. La réglementation se verra appliquer à partir du 3e trimestre 2021 pour laisser le temps aux bureaux d’études de s’approprier de nouvelles réglementations.

 

New call-to-action